Le Musée Fournaise à Chatou

Le Déjeuner des canotiers (1881), Washington, The Phillips Collection

Non loin de Paris, dans la ville de Chatou, se trouve le Musée Fournaise. Celui-ci est un petit musée qui dispose d’une histoire particulière. En effet, ce musée est un ancien repaire de peintres. Vous trouverez le Musée Fournaise près de l’île de Chatou sur l’île aux Impressionnistes. Cela vous donne déjà une idée des peintres qui pouvaient se rendre là-bas à l’époque. Pour mieux comprendre son passé, revenons au tout début de son histoire.

L’histoire de ce musée et de la famille Fournaise débute en 1857 lorsque Monsieur Fournaise rachète les lieux pour y installer son atelier de charpentier et y ouvrir, par la suite, une location de bateaux. Les lieux deviennent alors une station de canotage. Quant à Madame Fournaise, celle-ci décide d’y ouvrir un restaurant. Au fil du temps, des modifications apportées et des agrandissements, la Maison Fournaise devient un lieu à la mode où bon nombre de Parisiens et Parisiennes aiment venir pour changer d’air et se détendre au gré de fêtes nautiques et autres activités. Parmi ce beau monde, beaucoup d’artistes étaient présents mais aussi des hommes de lettres tels que Guy de Maupassant (1850-1893) qui est un des plus célèbres canotiers et un client de la Maison Fournaise.

Surnommée « La Guinguette des Impressionnistes », l’île de Chatou a attiré beaucoup de peintres tels que Camille Pissarro (1830-1903), Berthe Morisot (1841-1895), Claude Monet (1840-1926) ou encore Pierre-Auguste Renoir (1841-1919). Tous ces artistes sont attirés par ce dépaysement ainsi que par le désir de peindre la lumière se reflétant sur l’eau en mouvement, et bien évidemment le canotage. Alphonsine, la fille de Monsieur et Madame Fournaise accueille les clients, et devient un des modèles favoris des peintres, dont Pierre-Auguste Renoir a peint le portrait. Pierre-Auguste Renoir venait très régulièrement chez les Fournaise et ce pendant plus d’une dizaine d’années. C’est d’ailleurs sur le balcon de la Maison Fournaise que Renoir a peint son célèbre tableau Le Déjeuner des canotiers (1881).

Le Déjeuner des canotiers (1881), Washington, The Phillips Collection

À partir de 1937, à la suite du décès d’Alphonsine, la Maison Fournaise décline et s’éteint au fil des années. C’est en 1979 que la ville de Chatou récupère la Maison Fournaise proche de la ruine. La Maison Fournaise est désormais inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1982 et est ensuite restaurée grâce à de multiples aides venant du département, de la région, de l’État et de deux associations (Les Amis de la Maison Fournaise et Friends of French Art).

Après sa restauration le Musée est installé au cœur de cette Maison dans une ambiance de canotiers gardant l’atmosphère et l’âme des lieux d’antan. De plus, un restaurant a de nouveau ouvert depuis 1990 comme à l’origine. Aujourd’hui la Maison Fournaise, ancien repaire de peintres vous accueille dans son Musée, et dans son restaurant avec l’âme de l’époque et vous fera découvrir son histoire. Même à l’extérieur il vous est possible de suivre « Les Chemins des Impressionnistes » qui vous feront arpenter les bords de la Seine et découvrir ce lieu si prisé à l’époque et cela sur les pas des peintres.

Laisser un commentaire